Meilleures ventes

Informations Pokémons

Cartes Pokémon : attention à la contrefaçon !

La contrefaçon, c’est quoi ?

Les cartes de contrefaçons, ce sont des cartes Pokémon qui n’ont pas été réellement fabriquées par la marque Pokémon. De mauvaise qualité, ces cartes n’ont aucune valeur ! De plus, vous risquez gros en jouant ou échangeant ce type de cartes. Enfin, l’encre utilisée pour les copies peut être toxique et dangereuse pour les jeunes enfants.

La contrefaçon est relativement rare pour les cartes Pokémon françaises (mais pas totalement inexistante), car les faussaires visent un marché plus large. Mais les cartes anglaises et chinoises sont, elles, souvent contrefaites. Il est possible de tomber sur un coffret Pokémon entièrement contrefait, mais généralement le risque le plus gros est de se faire arnaquer lors d’un échange ou d’un achat de carte à l’unité, dans une brocante ou sur les sites de petites annonces. Aussi, lorsque vous voulez acheter une carte à un particulier, assurez-vous du sérieux du vendeur et demandez toujours à bien voir la carte avant de payer.

Comment ne pas se faire avoir

De nombreux indices permettent de repérer des fausses cartes. Les plus mauvaises sont facilement repérables car elles n’ont pas le bon format, comportent des fautes d’orthographe flagrantes, sont copiées sur des vraies mais clairement ratées (bordure trop grande et/ou irrégulière, holographie non respectée, qualité d’impression mauvaise, etc.) ou pire encore : illustrent des Pokémon qui n’existent pas (eh oui !). En bas de la carte, si vous ne trouvez pas le nom d’illustrateur ou de copyright, c’est aussi une fausse carte !

Pour les copies de cartes Pokémon plus réussies, la mission de repérage peut être plus compliquée. Toutefois, certains indices ne trompent pas.

Les couleurs et la qualité de l’impression en premier lieu. Utilisez une carte d’un coffret Pokemon que vous savez vrai pour comparer. Le dos des cartes est révélateur : plus foncé, plus clair, légèrement violet, le tourbillon est dur à reproduire correctement. Les faussaires oublient même parfois de placer la Pokéball dans le bon sens : le rouge est vers le haut de la carte.
La copie est souvent de basse qualité, elle est donc légèrement plus petite, plus fine et plus souple. Elles peuvent même être transparentes à la lumière. Au contraire, elles peuvent aussi être beaucoup trop épaisses et avec un aspect brillant. Les coins peuvent également être trop pointus, carrés ou au contraire trop arrondis par rapport aux vraies cartes Pokémon.

Enfin, regardez les finitions. Comparez par exemple les symboles Energie de la carte : s’ils sont déformés ou si la couleur est différente, vous êtes très certainement en possession d’une contrefaçon. De même avec les textes : si la typographie est plus petite ou complètement différente, c’est mauvais signe !

Enfin, sachez prendre du recul et ne pas crier au loup très vite. Dans un coffret Pokémon, vous trouverez parfois des cartes spéciales ou promotionnelles un peu différentes, sans qu’elles ne soient pour autant fausses. De même, il peut arriver que des cartes Pokémon ayant des défauts d’impression soient passées quand même dans les booster : ne les jetez pas, car elles ont toujours de la valeur.